VMC double flux

VMC double flux
Vous pouvez noter cet article

La VMC double flux est privilégiée lorsque l’on souhaite réaliser des économies d’énergie en même temps que l’on aère sa maison. Son principe est de croiser le flux d’air entrant (froid) et le flux d’air sortant (chaud) afin que l’air vicié puisse pré-chauffer l’air entrant avant qu’il soit insufflé dans le logement.

Le fonctionnement d’une VMC double flux consiste en :

  • Une entrée d’air par le toit (contrairement à la VMC simple flux qui exige des entrées d’air au niveau des fenêtres).
  • Des bouches d’extraction qui sont installées dans les pièces de service (salle d’eau, wc, cellier, cuisine) pour extraire l’air intérieur.
  • Des gaines raccordées aux bouches d’aspiration qui amènent l’air intérieur vicié vers un échangeur thermique (installé dans les combles la plupart du temps). Un transfert de chaleur est alors opéré entre l’air sortant chauffé, et l’air neuf, venant de l’extérieur et donc froid. L’air insufflé dans la maison est donc pré-chauffé.
  • Un groupe d’extraction rejette ensuite l’air vicié à l’extérieur.

La ventilation VMC double flux autoréglable

Les bouches d’aspiration de ce type de VMC aspirent l’air extérieur en fonction de la pression intérieur de l’habitation. Le débit d’air renouvelé est donc constant.

La ventilation VMC double flux hygroréglable

Pour les systèmes de ventilation VMC double flux hygroréglable, il existe deux modes :

  • La ventilation VMC double flux hygroréglable A : le débit d’air est régulé en fonction de l’humidité mesurée dans les bouches d’extraction. Les entrées d’air restent autoréglables.
  • La ventilation VMC double flux hygroréglable B : les capteurs d’humidité sont installés sur les entrées d’air et sur les bouches d’extraction.  La mesure est effectuée à l’entrée et à la sortie du circuit : le débit d’air est donc parfaitement adapté à la qualité de l’air ambiant.

Des économies grâce à la VMC double flux

Les VMC à double flux sont plus coûteuses que les VMC à simple flux et consomment davantage d’électricité. Toutefois, elles permettent des économies de chauffage non négligeables : jusqu’à 70 % de la chaleur contenue dans l’air vicié extrait est récupérée (voire 90 % dans les systèmes haute performance).

Pour une maison bien isolée, nécessitant peu de chauffage, la récupération de chaleur par la VMC est très intéressante. En effet, une VMC double flux peut récupérer 1.500 kWh par an. Ainsi la facture de chauffage peut être diminuée de 7 à 10 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 4 =


A suivre
A suivre
0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Enregistrer