Comment choisir ses produits de bricolage pour limiter la pollution de l’air intérieur ?

Peintures, colles, vernis, diluants, cires, etc. contiennent des COV qui polluent l’air intérieur de votre logement. A forte concentration, ils peuvent engendrer des conséquences sur votre santé, notamment respiratoires.

Voici quelques repères normés instaurés pour vous guider dans l’achat de produits de finition sains.

Les labels et certifications

Les labels vous signalent les produits les plus respectueux de l’environnement et moins dangereux pour votre santé.

L’Écolabel Européen

Les produits (peinture et vernis) porteurs de l’Écolabel Européen sont garantis sans métaux lourds et avec une teneur limitée en solvants. De cette façon, la présence de COV est réduite drastiquement. La qualité de l’air dans votre logement sera meilleure.

Vous pouvez trouver facilement cet écolabel pour les peintures, lasures et vernis. Sachez que, parfois, des matelas et des sommiers en sont également dotés.

L'Ange Bleu

Premier écolabel, créé en 1978 en Allemagne, il vous indique les produits qui ont une teneur limitée en substances nocives pour la santé humaine et en COV.

Ce logo peut être indiqué sur certains pots de peinture, de vernis et de lasures.

La certification NF Environnement

Gage de qualité, la certification NF Environnement vous signale les produits qui limitent la présence de certaines substances dangereuses, de métaux lourds et de dioxyde de titane. Il indique également les produits dont la teneur en COV est limitée.

Les peintures, vernis, lasures, enduits et colorants universels pour peinture peuvent présenter ce label.

PURE

Le label contrôlé « PURE » est apposé sur les Peintures et Revêtement Écologiques d’origine naturelle. Il atteste également que les produits certifiés limitent certaines substances dangereuses pour la santé humaine, la présence de COV et des émissions de dioxyde de titane.

Les produits concernés par ce label sont les peintures, vernis, lasures, enduits et colles.

L'Ecocert "Peintures"

L’Ecocert « Peintures » vous permet de repérer les produits composés d’ingrédients d’origine naturelle. Ceux qui en sont dotés sont réputés limiter la présence de certaines substances dangereuses pour la santé, de COV et d’émissions de dioxyde de titane.

Vous pouvez retrouver l’Ecocert « Peintures » sur les peintures, lasures, vernis, enduits et colles.

L'Emicode

Cette certification se décline selon trois niveaux de performance : EC1 Plus (le plus performant), EC1 et EC2.

Il vous permet de repérer les produits qui ont un teneur limitée en COV.

Son logo peut être apposé sur les peintures, lasures, vernis, enduits et colles.

L’étiquette COV

Instaurée sur certains produits (produits de construction, peintures,  revêtement de sols, murs, plafonds, meubles en bois agglomérés etc.) depuis le 1er janvier 2012, cette étiquette informe sur la teneur des produits en composés organiques volatils (COV). Ce sont des polluants particulièrement courants dans l’air intérieur des habitations qui s’évaporent à température ambiante.

Les sources de composés organiques volatils (COV) sont nombreuses. Les produits d’entretien, les colles, les peintures, les bois traités, les feutres, les textiles, les encres, les cosmétiques font partie de la longue liste des produits émetteurs de COV. Irritations des yeux, du nez et de la gorge, troubles respiratoires et réactions allergiques peuvent être provoqués par les COV, à court terme. Certains composés sont davantage nocifs sur votre santé car cancérogènes : évitez donc le formaldéhyde, les solvants organiques, les éthers de glycol et les hydrocarbures (dont le benzène) dans la composition des produits que vous envisagez d’acheter.

L’étiquette COV indique alors le niveau d’émission en composés organiques volatils. Ce niveau d’émission est indiqué selon une échelle qui s’étend de A+ (émissions très faibles) à C+ (émissions fortes).

Retrouvez une explication détaillée de l’étiquette COV dans la vidéo :

 

Le pictogramme « COV < 1 g/L »

Les COV sont reconnus pour leur dangerosité. De ce fait, l’Union Européenne a légiféré pour diminuer le taux de COV dans les produits du bricolage en 2007 et 2010.

Il est important de noter que les émissions de COV contribuent au développement de la couche d’ozone en basse altitude. Celle-ci peut être à l’origine d’irritations oculaires, de toux et une altération de la fonction pulmonaire.

Le comportement à adopter pour limiter les polluants

Même si vous avez été « bon élève » dans le choix de vos produits, certaines habitudes limitent l’accumulation de polluants dans votre logement. Ce sont des conseils à appliquer régulièrement, rappelés par le Ministère du Développement Durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 3 =