Comment limiter la présence de polluants chez soi ?

Comment limiter la présence de polluants chez soi ?
Vous pouvez noter cet article

Avec un mode de vie moderne, vous pouvez passer jusqu’à 80 % de votre temps dans des espaces clos où les appareils de chauffage et de cuisson, le tabagisme, les produits d’entretien, les peintures et l’ameublement peuvent polluer votre air.

Voici quelques conseils dispensés par le Ministère du Développement Durable pour conserver une bonne qualité d’air intérieur.

Aération, humidité et chauffage

  • Été comme hiver, pensez à aérer votre logement 10 minutes par jour minimum. C’est le temps nécessaire pour renouveler l’air intérieur de votre logement.
  • Chaque hiver, des intoxications graves au monoxyde de carbone se produisent. Pour éviter cela, faites régulièrement vérifier vos appareils de chauffage par un professionnel.

Ménage

Les produits ménagers dégagent des polluants et polluent l'air intérieur de votre maison

  • Pensez à aérer lorsque vous faites votre ménage. Les produits ménagers sont à l’origine de nombreux COV, des polluants.
  • Pour limiter davantage la libération de polluants dans l’air, veillez à ne pas surdoser vos produits ménagers lors de leur utilisation. Le surdosage ne permet pas de nettoyer plus efficacement.
  • Même lorsqu’ils ne sont pas utilisés, les produits d’entretien sont nocifs pour la qualité de l’air intérieur. Veillez à les ranger dans un endroit aéré, ventilé et loin de sources de chaleur. Bien sûr, ils sont à tenir hors de porté des enfants pour leur sécurité.

Cuisine et salle de bain

  • La cuisson des aliments dégage des polluants. Lorsque vous cuisinez, ouvrez vos fenêtres ou activez la hotte pour éviter l’accumulation de polluants dans votre habitation.
  • Après votre douche ou votre bain, veillez à aérer votre salle de bain pour la conserver saine. En effet, l’humidité favorise la prolifération de moisissures.

Ambiance

  • Évitez de fumer dans votre logement, les polluants dégagés sont nocifs pour vous et votre entourage. Si vous décidez toutefois de le faire, ouvrez les fenêtres à chaque fois.
  • La combustion de  l’encens entraîne l’émission de polluants irritants ou cancérigènes. Si vous aimez utiliser ces produits pour votre ambiance, veiller à aérer de façon systématique.

Décoration, bricolage et aménagement

Le bricolage dégage des polluants nocifs pour la santé

  • Si vous venez de rénover votre logement ou que vous avez récemment fait l’acquisition de nouveaux meubles, des COV peuvent être présents. Il vous faut donc aérer fréquemment votre logement pour éviter leur accumulation et renouveler l’air intérieur.
  • Si vous bricolez, prenez vos précautions. Les produits de bricolage (peintures, colles, vernis, diluants, cires, etc.) peuvent dégager des substances toxiques lorsque vous les utilisez. Aérez votre logement pendant que vous bricolez et les semaines suivantes. Egalement, privilégiez les produits labellisés, plus sains.

Animaux et plantes

Les animaux et les plantes dans votre maison

  • Pour éviter les risques allergiques liés à vos animaux de compagnie, toilettez-les régulièrement et brossez-les si possible à l’extérieur de votre habitation.
  • Contrairement aux idées reçues, les plantes n’ont pas d’effet prouvé sur la diminution des polluants de l’air. Bien que vous ayez beaucoup de plantes dans votre logement, pensez donc à l’aérer régulièrement.
  • Les acariens prolifèrent avec la chaleur. Évitez de surchauffer votre logement, il ne doit pas dépasser 20°C.
  • Passez régulièrement l’aspirateur afin d’éviter la prolifération d’acariens, de poils ou de poussières nocives.
  • Évitez les produits répulsifs contre les moustiques. Chimiques, ils contiennent de nombreux polluants. Préférez l’utilisation d’une moustiquaire de lit ou de fenêtre.

Apports extérieurs

La pollution des voitures pollue votre air intérieur

  • Bien sûr, qui dit plus de circulation, dit plus de pollution. Veillez à aérer votre logement en dehors des heures de pointe.
  • Si votre garage est annexé à votre maison et qu’il communique avec celle-ci, pensez à l’aérer régulièrement lui aussi. Les polluants peuvent s’y accumuler et, à chaque fois que vous ouvrez la porte communicante, s’introduire dans votre logement.
  • Selon l’endroit où vous habitez, il est conseillé de faire tester son logement pour mesurer la concentration de radon, un gaz radioactif naturel qui peut être nocif en trop grande quantité.

Faites le test « Un bon air chez moi »

Vous voulez aller plus loin et connaître les risques de pollution de l’air auxquels vous êtes peut-être soumis sans le savoir ? Faites le quizz Un Bon Air Chez Moi.

Le Ministère du Développement Durable a créé ce test pour vous permettre de connaître la qualité de l’air dans votre logement. Découpé en thématiques, ce test vous permet d’évaluer avec précision la qualité de votre air intérieur et vous dispense des conseils adaptés à votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
A suivre
2 Partages
Partagez2
+1
Tweetez
Enregistrer