Chemin de fer

On l’appelle aussi « rabotin ». Le chemin de fer est un outil de tailleur de pierre et de maçon/façadier utilisé pour façonner les pierres tendres à semi-fermes par rabotage de la surface. Il est composé d’un corps en bois sur lequel sont insérées des lames en acier avec ou sans dents.

Le chemin de fer est apparu au début du XXème siècle avec le style Néoclassique. Par sa forme et ses nombreuses variantes, il a permit aux bâtisseurs de l’époque de gagner en rapidité en traitant de grandes surfaces et en réalisant des moulures en série à même l’ouvrage.

Source : pierres-info.fr

2 styles de chemin de fer existent sur le marché, ils diffèrent par la construction de leur corps en bois et la fixation de la première lame :

  • le chemin de fer bordelais est composé d’un corps en bois monobloc. Une lame située sur sa face avant est « pincée » par une plaque de fixation métallique, améliorant son maintient. Ce chemin de fer est réputé plus ergonomique et robuste que son homologue « le parisien ».
  • le chemin de fer parisien possède un corps en bois en deux parties : le support des lames et la poignée qui est fixée par simple vissage, tout comme la lame avant. D’où sa réputation d’être un peu moins durable que le bordelais.

Quel chemin de fer pour tailler les pierres ?

On trouve plusieurs variantes de chemin de fer :

  • Le chemin de fer droit sert à dresser les surfaces  planes ou légèrement bombées pour enlever les irrégularités laissées par d’autres outils ou des mortiers de rénovation. L’outil est plat et ses lames droites, avec ou sans dents.

Source : outils-pierre.com

  • Les chemins de fer droits concaves ou convexes servent à la réalisation des moulures. Ils sont composés de lames dont les formes sont adaptées à celles des moulures à réaliser. Le corps en bois quand à lui, est plus ou moins fin et long pour s’adapter au profil à réaliser.

Source : diamotech.com

  • Pour chaque variante de chemin de fer droit, il existe une version cintrée permettant le travail de surfaces concaves comme les gorges.

Source : pierres-info.fr

Chemin de fer avec ou sans dents ?

Selon l’épaisseur de pierre à enlever, deux types de chemin de fer sont nécessaires :

  • le chemin de fer à dents (ou dévorant), permet de dégrossir en grattant fortement la pierre et en enlevant beaucoup de matière
  • le chemin de fer sans dent (ou polissoir) permet la finition, il lisse et aplani la surface de la pierre

Comment utiliser le chemin de fer en taille de pierre ?

Une main tient fermement la poignée et pousse l’outil vers l’avant. La deuxième permet de se stabiliser, si besoin on peut s’en servir pour appuyer sur l’avant du chemin de fer pour accentuer le rabotage.

Source : transmineral.com

Selon l’orientation des lames on peut, ou pas, raboter au retour arrière. Si les lames sont toutes inclinées vers l’avant, l’action de rabotage au retour est quasi inexistante.  Si les lames sont toutes verticales et parallèles, un va et vient rabote alors dans les 2 sens (chemin de fer angevin).

L’implantation des lames en alternance et non parallèle, quand à elle, sert à évacuer plus facilement la matière retirée lors du rabotage.

INFO : l’utilisation de cet outil génère un bruit assez agressif et désagréable. Il vaut mieux s’équiper d’un moyen de protection auditive de type bouchon d’oreille ou casque antibruit.

Source : franckbeun.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 3 =