Tout savoir sur la charpente traditionnelle

A l’approche de cet automne, focus sur l’un des principaux éléments de structure de votre habitation. La charpente traditionnelle ! Quels sont différents types de charpentes ? Leurs avantages ? De quoi est composée une ferme de charpente traditionnelle ? Des informations qui feront de vous des incollables en la matière. 3, 2, 1 c’est parti !

Avec la charpente, l’expression « avoir un toit sur la tête » prend tout son sens ! Mais avant toute chose, la charpente, qu’est-ce que c’est ? C’est une combinaison et l’assemblage de bois de gros échantillons destinés à la construction de bâtiments publics ou privés. Chacune des pièces de cette installation joue un rôle clé ! Cela fait partie des premiers ouvrages que les Hommes appliquèrent à leurs besoins ! C’est au début du XIème siècle que l’art de la « charpenterie » devient l’équivalent de ce que l’on peut voir de nos jours. Les structures de charpente s’allégeaient au fur à mesure que les constructions en maçonnerie devenaient elles aussi plus légères. On parle aujourd’hui de ferme, l’élément qui va transmettre le poids général de la couverture vers les murs porteurs. En d’autres termes, ces pièces de bois sont destinées à supporter le toit et porter le plafond d’une maison. A noter qu’elles peuvent être aménagées avec ou sans combles… Pratique !

Qu'est ce que la charpente traditionnelle

Nous pouvons aujourd’hui distinguer 3 grands types de charpentes : la charpente à fermette, la charpente traditionnelle et la charpente à toit plat. Chacune ont leurs particularités, le choix de l’une d’entre elles dépendra de plusieurs facteurs. Tout d’abord de vos besoins et attentes, de votre budget et enfin des consignes architecturales relatives à votre région ! Dans le cas où vous aurez le projet de créer des pièces sous votre toiture, le choix d’une charpente à toit plat sera le plus pertinent. Pourquoi ? Avec une inclinaison comprise entre 2 et 15°, ce type de charpente ne présente aucune restriction en terme d’espace. D’autant plus que vous pourrez aussi aménager votre toiture en terrasse, aujourd’hui plus connue sous le terme anglais « Rooftop » ! Il vous suffira de la renforcer avec du béton armé et des poutrelles hourdis et le tour est joué. La charpente à fermette est quant à elle considérée comme la charpente industrielle. Bien qu’elle soit la plus répandue, sa particularité réside dans le fait que son assemblage se constitue à l’aide de connecteurs métalliques inoxydables à dents. Elle aussi adaptée à l’aménagement de comble.

Aujourd’hui nous allons plus particulièrement nous intéresser à la charpente traditionnelle. Figure emblématique de la construction ancestrale, c’est la plus élaborée dans sa conception. Elle est constituée de fermes en triangles assemblées traditionnellement par des boulons métalliques et principalement composée d’arbalétriers, d’entraits et de poinçons. Son bois massif lui procure une très bonne résistance au feu. Comme vous l’aurez compris, la charpente traditionnelle représente un atout non seulement au niveau  esthétique mais aussi au niveau authentique. Elle est la seule solution de charpente permettant d’avoir des poutres ou un solivage apparent… Intéressant !

Voici les principaux éléments qui la composent :

Ferme traditionnelle

  • L’arbalétriers : correspond à la pièce de bois inclinée d’une ferme. Elle est fixée au sommet du poinçon à l’extrémité de l’entrait, elle supporte les pannes intermédiaires.
  • Les entraits haut de ferme et bas de ferme : composées de 2 madriers liés, ces pièces de bois sont placées de manière horizontale pour fixer le poinçon et l’arbalétriers. Ils sont fixés aux murs porteurs.
  • Le poinçon : c’est l’élément placé à la verticale dans la ferme, il supporte la panne faîtière et réparti son poids vers les madriers.
  • La panne faîtière : c’est une des pièces maîtresse de la charpente, elle est située au sommet de la charpente de manière horizontale.
  • La panne sablière : elle est située au bas de pente, fixée aux chevrons.
  • Le lien de contreventement : : il relie le poinçon à la panne faîtière. Il permet de répartir son poids de manière uniforme et assure sa stabilité.
  • La panne intermédiaire : c’est une pièce de bois placée horizontalement, elle permet de relier les fermes. On utilise le terme « intermédiaire » du fait qu’elle se situe entre la panne faîtière et la panne sablière.
  • Les contrefiches : permet de maintenir les arbalétriers, elles sont reliées au poinçon.
  • Les chevrons : Ils sont placés de manière verticale dans le sens de la pente, ils sont fixés à la panne faîtière et la panne sablière.
  • Les liteaux : constitue la dernière étape de la mise en œuvre d’une ferme traditionnelle, ils sont placés de manière horizontale, perpendiculaire aux chevrons. Ils sont fixés à chaque chevron.
  • Les échantignoles : ce sont des cales en bois permettant de fixer les pannes intermédiaires aux arbalétriers.

L’installation de votre charpente traditionnelle constitue une étape importante dans la construction de votre habitation, le calcul de sa mise en œuvre se doit d’être précis ! Il est important de tenir compte des charges permanentes qui se constitue du poids du plafond et de la toiture, mais aussi des charges temporaires dues au vent ou à la neige. Chaque pièce est indispensable d’où l’importance de prendre les précautions nécessaires si vous avez pour projet de rénover votre charpente.

Vous avez pour projet d’installer votre charpente vous-même ? N’hésitez pas à poser vos questions à notre équipe charpente / couverture, ils se feront un plaisir de vous accompagner. Le prochain tuto sera consacré à la pose d’une charpente traditionnelle… Après la théorie, place à la pratique !

2 pensées sur “Tout savoir sur la charpente traditionnelle

  • 29 septembre 2016 à 18 h 16 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je souhaiterais faire une extension en bois en prolongement de ma maison.
    Une pièce de 18m2, comprenant une chambre avec une cloison qui séparera un WC et une douche, pour ma femme handicapée.
    Le toit séance une terrasse qui communiquera par une porte dans une chambre a l’étage.
    Pourrais avoir des informations pour le toit terrasse, la pièce fera environ 3,85* 4,35.
    Merci d’avance
    Cordialement
    Patrick Perez

    Répondre
    • 3 octobre 2016 à 13 h 40 min
      Permalink

      Bonjour Patrick,

      Une étude est nécessaire dans votre cas, pouvez-vous nous envoyer vos plans afin qu’on les transmette à nos partenaires ?
      Je vous invite à prendre contact avec notre équipe maçonnerie via couverture@mesmateriaux.com ou au 02.72.88.31.34, ils vous donneront toutes les informations nécessaires à la réalisation de votre projet.

      Je vous souhaite une excellente journée.
      Emmanuel

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 5 =