Le Plancher en béton : un élément de structure de votre maison 

Vous avez comme projet de réaliser un plancher en béton ? Vous souhaitez connaître son rôle, savoir quels sont les différents matériaux qui le compose ? Vous vous posez des questions sur les différents types de hourdis ? Quels sont les prérequis pour réaliser un plancher en béton ? Nous allons détailler les spécificités du plancher hourdis !

Il est important de rappeler que vous devrez être munis des équipements de protection individuelle EPI quand vous mènerez ce type de projet. La manipulation de certains matériaux requiert une vigilance accrue. Par exemple, le béton est un produit irritant pour la peau et les poutrelles positionnées en hauteur représentent un risque de chute. Munissez-vous d’un casque, d’une paire de gants, de lunettes de protection, d’un masque de protection et de bottes en caoutchouc.
Réaliser un plancher hourdis nécessite une certaine technique, une première recommandation pourrait être de vous faire accompagner par un professionnel pendant sa mise en oeuvre.

Avant toute chose, la réalisation d’un plancher en béton nécessite des quantités précises de matériaux. Le plancher est un élément de structure qui contribue à la solidité d’un ouvrage. Les quantités exactes et les caractéristiques des matériaux à mettre en œuvre doivent être obtenues à la suite d’une étude de structure.

Lorsque l’on réalise une habitation, l’une des premières étapes est la réalisation d’un plancher. Il peut s’agir d’une dalle ou d’un plancher sur vide sanitaire. Un « vide sanitaire » augmente le confort, la résistance et la durabilité du bâtiment… Explications… !

Si vous faites le choix d’un plancher hourdis pour votre rez de chaussée, il sera positionné sur un vide sanitaire ou un sous-sol. C’est un espace accessible ou non, qui ménage un vide d’air entre la maison et le sol. Il vous permettra d’obtenir une meilleure isolation thermique et hydrique en évitant les remontées d’humidité ou les fissures dues aux mouvements de terrain. Son accès n’est pas réglementé mais il est tout de même conseillé pour d’éventuelles réparations de canalisations.

SONY DSC

Plus de questions sur le vide sanitaire ? Passons à la mise en place du plancher en béton lui même :

Le plancher en béton est un ouvrage horizontal porteur de charge. Il reçoit des charges permanentes et des charges variables qu’il transporte vers les murs porteurs.

Les charges Variables : il s’agit du poids représentant le mobilier et les personnes circulant sur le plancher. Elles sont dites variables, car ces charges sont susceptibles d’être ajoutées ou enlevées.
Ex : Le mobilier, les individus…

Les charges permanentes : correspondant au charges dites invariables sur le plancher, elles doivent être positionnées parfaitement dans les pièces afin que le plancher soit renforcé aux bons endroits.
Ex : carrelage, chape, cloisons légères, cheminée…

La résistance mécanique d’un plancher en béton est obtenue grâce à plusieurs matériaux. Ces derniers permettent de soutenir le poids des 2 types de charges. 

Les éléments qui composent le plancher hourdis :

  • Les Poutrelles : éléments de structure en béton, renforcées par des câbles en acier torsadé. Ce sont les éléments « porteurs » du plancher. Elles doivent être espacées d’un intervalle correspondant à la taille des hourdis choisis.
  • Les hourdis ou Entrevous : éléments creux qui doivent recouvrir toute la surface du plancher et devront être placés entre les poutrelles.
  • Les Planelles : éléments de coffrage pour la dalle de compression, elles sont placées sur toute la périphérie du plancher.
  • Chaînage : armatures métalliques reliant tous les éléments en périphérie de l’ouvrage. Le chaînage consiste à lier entre elles les différentes parties métalliques des éléments au plancher.
  • Le Treillis soudé : ferraillage servant à renforcer le plancher.
  • Le Béton : sert à recouvrir et à lier tous les éléments du plancher. En fonction de la taille du plancher on préférera sans doute faire livrer le béton par camion-toupie. Une fois le béton sec, on parlera de dalle de compression.

Fotolia_45910748_S2

Les hourdis et planelles en détail.

Les hourdis et planelles existent sous différentes matières pour une meilleure isolation thermique et phonique. Pas d’inquiétude ! L’étude de structure déterminera les éléments les plus adéquats pour votre ouvrage :

Hourdis béton : c’est le plus économique, il offre une bonne résistance mécanique et peut être utilisé sur tous les niveaux de planchers. C’est le plus courant dans les constructions individuelles.

Hourdis polystyrène : il est plus léger que le hourdis béton et apporte une forte isolation thermique et acoustique. Son utilisation est idéale pour les planchers sur vide sanitaire et sous sols.

Hourdis bois : léger et facile à mettre en œuvre, il peut être utilisé sur tous les niveaux de construction. C’est un produit plutôt rare et moins utilisé aujourd’hui, son pouvoir d’isolation thermique est assez faible.

Hourdis plastique : moulé en matériaux de synthèse, le hourdis plastique offre une mise en œuvre relativement facile et une bonne isolation thermique . Il gagne du terrain…

Planelle isolante : permet de réduire les ponts thermiques créés par la jonction mur-plancher.

Le béton

Une fois tous les éléments de structure de votre plancher positionnés, c’est le moment de couler votre béton. Dans certains cas, il peut être intéressant d’utiliser du béton allégé. Il est donc possible d’ajouter des billes plastiques ou des billes de polystyrène au béton pour l’alléger.

Note : Le béton allégé a un pouvoir isolant thermique et phonique plus important qu’un béton classique et reste non inflammable.

Ça y est ? Vous avez coulé votre béton ?
En cas d’irrégularité de celui-ci, il est possible d’utiliser des mortiers de ragréage autolissants… Ils vous permettront par la suite de rattraper les défauts éventuels de votre coulage de béton.

La réalisation d’un plancher en béton commence toujours par une étude de structure, nos spécialistes vous proposent une  étude complète ainsi qu’un suivi personnalisé de votre chantier. Pour vous accompagner dans la mise en oeuvre de votre plancher, n’hésitez pas à contacter un professionnel, il sera le garant de la bonne réalisation de celui-ci.

Prêt à vous lancer dans l’aventure ? Nos spécialistes en maçonnerie vous conseillent et vous accompagnent pour l’organisation de votre chantier et la livraison de vos matériaux !

Vous avez des questions concernant nos articles, des commentaires? Vous souhaitez témoigner et partager votre expérience ? Contactez nous sur pierre.communitymanager@mesmateriaux.com

Nous venons à votre rencontre !

9 pensées sur “Le Plancher en béton : un élément de structure de votre maison 

  • 31 août 2015 à 18 h 16 min
    Permalink

    Les entrevous et le hourdis, ce n’est pas la même chose. (même si wikipédia dit le contraire).
    Les entrevous sont soit en béton, en polystyrène, en PVC, en bois compressé.
    Le hourdis, c’est la dalle de compression en béton.

    Répondre
    • 3 septembre 2015 à 14 h 40 min
      Permalink

      Bonjour Lenfant,

      Merci pour votre commentaire !
      Il est vrai que le vocabulaire de la construction contient de nombreux noms exotiques, cependant les termes hourdis et entrevous ont la même signification. Pour vous donner un exemple, il en est de même pour les parpaings, bloc et moellons.
      Des appellations différentes pour une signification similaire.

      Chacun est libre de choisir son vocabulaire suivant votre région, vos expériences etc…

      Je vous souhaite une excellente journée.

      Emmanuel

      Répondre
  • 31 août 2015 à 21 h 43 min
    Permalink

    Bonjour
    Jai fait monter un planchet en poutrel et isolan politirene et une poutrele a casse lors du coulage la poutrele caseles t recouler a la betonniere
    Est ce que le planche tiennera le coups merci de me repondrerepondre

    Répondre
    • 3 septembre 2015 à 15 h 40 min
      Permalink

      Bonjour Design,

      Merci pour votre commentaire !
      Les poutrelles sont les éléments porteurs du plancher, il est donc important qu’elles soient en bon état. En cas de fissuration, la résistance mécanique de votre plancher en béton ne sera pas optimale.
      Je vous invite à prendre contact avec un bureau d’étude, ils effectueront un calcul de charge afin de trouver une solution à votre problème.

      Je vous souhaite une bonne journée

      Emmanuel

      Répondre
  • 1 septembre 2015 à 10 h 25 min
    Permalink

    Bonjour au rédacteur de l’article,
    parler d’un plancher hourdis, c’est très bien, mais encore faudrait il présenter des photos « correctes »! et non contraire aux règlementations .
    1) la sécurité
    Dire qu’il faut des E.P.I, gants , casque, etc… c’est bien! mais de parler de protection collective c’est mieux! Crosser les ferrailles en attente, ou placer des embouts de protection en plastique, cela évite les perforations et blessures très graves en cas de chute des ouvriers, les bottes quant a elles ne servent qu’a ne pas avoir de contact avec le béton au moment précis du coulage de la dalle.
    ne plas placer de pallette vide au dessus des tranchees, celles ci sont des embalages et non pas des passerelles.
    ne pas placer de déchets de matériaux en bordure des fouilles ou des poteaux électriques en bordure de talus, ces objets risquent de faire trebucher ou de glisser et de tomber sur ceux qui travailleront ou circuleront en contre bas.
    ne pas stocker de treillis soude a plat trop pres des travaux cela evite de se blesser le dessus des pieds ou de trebucher…
    2)les Planelles.
    Les planelles doivent être de la même nature que les éléments de construction de la structure, de même que le béton apparent au droit des chainages verticaux.
    dans le cas présent il y aura des fissurations a chaque liaisons entre les planelles terre cuite et les agglos béton (donc obligation de placer un grillage métal ou fibre de verre a ces jonctions. ors ces grillages sont TOUJOURS mal mis en place (insuffisance de largeur et de débordement).
    3) ouvertures dans le vide sanitaires.
    elles sont indispensables, ne serait ce que pour y accéder afin de mettre en place les canalisations d’évacuations E.V et E.U, et surtout il est obligatoire de ventiler les vides sanitaires sur chaque faces opposées et dans chacun des volumes de ce dernier avec des ouvertures de communication entre ceux ci.
    En plus ces ouvertures serviront a retirer l’étaiement des poutrelles du plancher INDISPENSABLES avant le coulage du béton. (env. tous les 1.80 à 2.00m d’entre axes.
    en deux mots pour terminer : changez vos photos; elles ne sont vraiment pas flatteuses et donnent une très très mauvaise image de votre Ste et ne montrent pas la qualité et les connaissances techniques de votre service commercial.
    Salutations, F. HARMAND

    Répondre
    • 3 septembre 2015 à 14 h 16 min
      Permalink

      Bonjour François,

      Merci pour vos retours. Comme vous avez pu le constater, mesmateriaux.com s’adresse avant tout à des particuliers.
      Nous n’avons pas choisi ces photos pour illustrer les conditions de sécurité d’un chantier de particulier, mais plutôt pour donner une vue d’ensemble d’un projet de plancher hourdis béton, sur un rez-de-chaussée.
      Cependant nous vous remercions pour vos remarques pertinentes et nous en tiendrons compte lors de nos futures sélections.

      Je vous souhaite une belle journée.

      Emmanuel

      Répondre
    • 27 janvier 2016 à 17 h 56 min
      Permalink

      Quel commentaire agressif et pénible à lire…

      Répondre
    • 3 septembre 2015 à 16 h 33 min
      Permalink

      Bonjour Watel,

      Merci pour votre commentaire !
      Le plancher hourdis béton représente la majorité des planchers réalisés dans les maisons individuelles. Le plancher collaborant est une solution moins connue du grand publique.
      Votre remarque est pertinente, le plancher collaborant pourrait faire l’objet d’un futur article !

      Je vous souhaite une belle journée.

      Emmanuel

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 6 =