Mesmateriaux.com. La petite boîte devenue grande au Mans

La start-up mancelle n’en finit pas de grandir. Créé en 2009 par trois associés, le site internet destiné aux bricoleurs emploie 25 personnes et annonce 100 % de croissance par an.

Une start-up qui monte : pléonasme ! Ce n’est pourtant pas le cas de toutes les entreprises numériques.

Mesmateriaux.com, le site internet créé en 2009 par Yohann Pinto, Julie Haussard et Mathieu Brulon, connaît un réel essor. L’entreprise, devenue PBH (pour les initiales des associés), se plaît sur son créneau, la vente de matériaux de bricolage aux particuliers.

Le public visé concerne à peine « le bricoleur du dimanche », celui qui fait de la déco. Il ressemble plutôt au « bricoleur lourd », selon Mathieu Brulon, directeur général. Entendez par là « le primo-accédant qui va faire faire le bâti mais qui s’occupe des travaux intérieurs comme l’isolation ».

La start-up cible tous ceux qui se lanceront dans du gros œuvre (terrasses, fondations), dans la charpente couverture (abris de jardins, extensions de garages) ou dans l’assainissement.

Après la France, l’Europe

Enthousiaste, Mathieu Brulon sait « vendre » les produits mis en ligne, provenant de grossistes en circuit court, à prix égaux des magasins de bricolage. Et vante les conseils des techniciens commerciaux, certains spécialisés dans le béton ou la plâtrerie.

 

« La société grossit comme prévu, avec plus de 100 % de croissance par an », précise le directeur qui annonce que l’équilibre financier sera atteint en 2015. La start-up veut couvrir toute la France mais avoue des ambitions européennes.

Pour investir en recherche et développement, notamment dans la capacité à traiter les gros volumes, l’entreprise a fait appel à Cap Horn Invest. Ce fonds d’investissement français est entré au capital de la société pour un tiers. « Nous réalisons actuellement une deuxième levée de fonds avec ce fonds et d’autres investisseurs », ajoute Mathieu Brulon qui a bien conscience que « le marché, on est en train de le créer. Alors, vous dire où ça nous emmènera… »

Auteur : Ouest France par Florence Lambert
Date : 20 février 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 7 =